Odrai

Ma bienveillance éducative

Hello à tous,

On voit un peu fleurir partout sur le web depuis plusieurs années, les notions de maternage proximal et de bienveillance éducative. Je suis un peu « tombée » dedans suite à la naissance de Louis. Pour moi, cette bienveillance est dans la continuité de la pédagogie Montessori que j’ai essayé de mettre en place à la naissance de Louis.

odrai-scrapandphoto.fr

Je crois, d’ailleurs, que c’est Louis qui m’a rendu bienveillante et surtout beaucoup plus patiente. Pour moi, la bienveillance existe à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, dans notre quotidien, j’essaie d’être le plus à son écoute possible. Ce que j’en tire comme conclusion est qu’il a besoin de moi à 100% quand nous sommes ensemble. Ici, je vous expliquais mon organisation afin de pouvoir consacrer du temps de qualité à Louis, et lui donner des repères temporels. Ce n’est pas toujours facile, car nous les adultes nous avons toujours un million de choses à faire, mais quelle est la plus importante au final ? Pour moi, c’est d’être 100% présente pour Louis.

odrai-scrapandphoto.fr

La bienveillance passe, également pour moi, par l’organisation de notre maison. Le but est qu’il se sente véritablement chez lui et lui donner des repères spatiaux en rangeant toujours au même endroit les choses, avoir des ustensiles faits pour sa main ou une mise en place lui permettant d’être autonome par exemple ! J’avais très peur quand Louis est parti, quatre semaines cet été, avec son papa. Je me suis dit qu’il ne voudrait plus rentrer à la maison. Et en fait, il est clair dans l’esprit de Louis que Rennes est sa maison. Je me dis que l’organisation mise en place y est pour quelque chose ! Il s’y sent à l’aise, et heureux 🙂

odrai-scrapandphoto.fr

La bienveillance est d’être à son « niveau » quand je m’exprime ou le regarde. C’est pourquoi je passe ma vie accroupie, par terre ou sur un petit tabouret ! On parle beaucoup tous les 2, il m’écoute parce que je l’écoute ! C’est très important pour moi de le laisser parler quand il me raconte quelque chose. Par exemple, le soir quand je dois préparer le diner du lendemain, je l’invite à venir avec moi dans la cuisine pour poursuivre ce qu’il fait ou ce qu’il a me dire, et nous échangeons pendant la préparation.

odrai-scrapandphoto.fr

Alors évidemment tout cela s’accompagne d’un langage aussi positif que possible, d’une non violence verbale et physique. Il n’est pas question de lui faire croire que la vie est facile mais de la lui rendre plus douce ! Je ne pense pas être laxiste puisque Louis a un cadre bien défini mais il est libre de vivre et d’évoluer comme bon lui semble à l’intérieur de ce cadre. Comme tout enfant, il cherche parfois à sortir du cadre, à ne pas respecter les règles établies mais une fois les choses expliquées, il revient de lui même.

Enfin, un point est également important pour moi c’est celui des émotions. Louis est libre de me faire part de ses émotions. Il n’est pas toujours facile d’accueillir celles qui sont négatives comme sa colère ou sa tristesse par exemple. Mais c’est primordial pour moi qu’il ait conscience que je suis attentive à chacun de ses ressentis afin qu’il se sente en confiance pour les exprimer.

odrai-scrapandphoto.fr

Voilà en quelques mots ma bienveillance éducative qui s’accompagne de temps en temps de loupés. J’essaie, autant que possible de ne pas m’en vouloir lorsque je suis injuste avec Louis. Je lui explique pourquoi j’ai haussé le ton par exemple, et je m’en excuse. Alors oui certains trouvent que s’excuser est un signe de faiblesse, mais pour moi c’est un signe de respect envers la personne qu’il est !

Belle journée
Odrai

2 petit(s) mot(s) pour “Ma bienveillance éducative

  1. S’excuser n’est en aucun cas signe de faiblesse, je suis bien d’accord avec toi. C’est même plutôt l’inverse, c’est avoir le courage de se remettre en question et de reconnaitre ses erreurs. Nul n’est parfait et nos enfants doivent en être conscient dès le plus jeune âge pour ne pas tomber dans les travers de notre génération… perfectionnisme quand tu nous tiens. En tout cas, ta vision de l’éducation est une bien belle vision…

    Virginie

  2. Tu es mon exemple de bienveillance mais je ne t’arrive même pas au riquiqui 🙂
    Je n’applique pas non plus la méthode Montessori. Martin a envahi notre espace dans le salon-séjour mais je n’ai pas pour autant enlever mes bibelots et certaines choses de valeur sentimentale. J’ai appris à Martin qu’il ne pouvait pas accéder à tout. Il y a des interdits pour tout le monde et comme dit mon pédiatre la frustration est nécessaire car la frustration entraîne l’envie.
    Je fais des erreurs. Je ne suis pas parfaite. Mais lorsque je fais une « erreur de comportement » vis à vis de Martin, je n’hésite pas à m’excuser auprès de lui. D’ailleurs j’en avais parlé ici : https://larecredemamanpirouette.wordpress.com
    Bref, toi tu m’impressionnes et Louis a une chance ÉNORME de t’avoir comme Maman.

    Je t’embrasse fort WonderMum !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *