Odrai

Le décor sur les photos va changer

Bonjour à tous,

8 mois… voici le temps qui s’est écoulé depuis mon dernier post. Beaucoup de choses ont changées dans la vie de Louis et de ses parents. Je vais profiter de cet article pour vous en dire quelques mots. Pas d’astuces montessoriennes, pas de DIY ou de lectures enfantines. Du « blabla » pour expliquer cette absence et ensuite reprendre l’activité classique du blog 😉

Ainsi vous allez comprendre pourquoi le décor sur les photos va changer. En effet, en 8 mois, Louis a changé d’école, de garderie, de nounou, de copains, de maison. Pour ma part j’ai changé de travail, de collègues, de région. Tout a commencé le 12 mars, quand j’ai appris que mon mari voulait divorcer… un divorce « surprise ».

La nouvelle a, évidemment, été très difficile à accepter mais la réalité s’est imposée à moi et j’ai dû agir. J’ai compris qu’il n’y aurait pas de retour en arrière dès qu’il me l’a annoncé. Mais entre comprendre et accepter, il y a parfois un fossé. Quand j’ai retrouvé ma lucidité, j’ai compris qu’il y avait deux voies qui s’ouvraient à moi : le détester ou apprendre à l’aimer autrement. J’ai choisi de prendre la seconde et ce, assez rapidement.

Cela ne veut pas dire que tout est réglé et que tout est facile, looooiiiiin de là. Mais j’ai choisi de ne pas en faire mon ennemi. J’ai pris les choses en main et tout s’est enchainé rapidement. RDV avocat, notaire, administratif, mutation, cartons, déménagement, emménagement, prise de poste, passation, divorce, vacances entre copines. Depuis début octobre, le tourbillon est terminé. J’ai le temps de réfléchir. Enfin pas beaucoup, ne nous fourvoyons pas, un nouveau boulot, une nouvelle ville, et un statut de maman divorcée c’est épuisant ! Je me plais à me dire que j’ai pris la bonne décision.

Je n’ai pas choisi de divorcer mais j’ai choisi d’être actrice de mon divorce (sûrement pour ne pas perdre la face – je m’interrogerai peut être un jour sur le pourquoi du comment…).

Matthieu et moi avons vécu de belles choses, 12 années heureuses, et je ne veux pas que celles qui restent soient différentes. Il en va de son bonheur, de mon bonheur et du bonheur de notre petit garçon. Parce que la raison principale de cette acceptation rapide et de ce sentiment qu’il faut avancer sereinement, c’est avant tout Louis. Quoiqu’il se passe pour ses parents, Louis ne doit pas en pâtir. Matthieu et moi en avons eu conscience tout de suite et avons fait en sorte que Louis reste notre priorité. L’amertume et les rancoeurs (il y en a encore évidemment, et ce malgré le chemin parcouru), nous les laissons de côté et avançons pour que la joie de vivre de notre petit garçon soit préservée.  Nous nous sommes faits accompagnés à deux reprises par des pédopsychiatres. Louis ne les a pas vu, la séance était pour nous, ses parents. Nous l’avons choisi ainsi pour l’accompagner dans la douceur. Evidemment, si nous décelons un changement dans son comportement, nous l’accompagnerons voir un spécialiste.

Il y a encore beaucoup de pages à écrire à notre histoire, le livre n’est pas fermé (comme j’ai pu le croire à une certaine époque), c’est juste un chapitre qui est terminé.

Un peu de stats ? 😉
Le divorce touche un mariage sur trois, voire deux dans les grandes villes. Je ne suis par conséquent, pas la seule dans cette situation, et c’est la raison pour laquelle j’ai voulu écrire cet article. Que vous subissiez cette décision ou que vous en soyez à son origine, les conséquences sont lourdes et difficiles, et ce des deux côtés. Ce n’est facile pour personne. En effet, d’après ce que j’ai pu trouver sur le net, 17 % des enfants de parents divorcés ou séparés vivent en garde alternée. 69 % des décisions rendues en terme de résidence sont prononcées en faveur de la mère. Nous sommes dans la seconde catégorie puisqu’effectivement, j’ai la garde « exclusive » de Louis. Le mot « exclusif » me gêne grandement, tout comme le « droit de visite » qu’est accordé à son papa. Toutefois, il faut bien « écrire » quelque chose. Mais mon sentiment est que ces mots ont, dans certains cas, beaucoup d’importance et qu’ils auraient pu être choisi différemment par notre législateur.

Vous pouvez choisir de vous déchirer mais je ne peux que vous recommander de vous respecter, de construire une relation positive pour vos enfants certes, mais aussi pour vous. Il est tellement moins difficile de se reconstruire par la suite.

Je vous laisse donc avec une étagère de mon nouveau salon (déjà publiée sur Instagram où je suis de nouveau active), pour illustrer un minimum le titre de mon article 🙂 Nous nous sommes installés à Rennes, pour celles qui y habitent, n’hésitez pas à me contacter !

Etagère string - salon - odrai-scrapandphoto.fr

De gauche à droite et de bas en haut :
Grilles graphiques « Tactile »vase rose foncévase gris et noiraffichechouette en boismaison en fer noirhorlogebougiesbaladeuseétagère string.

Amicalement
Odrai

21 petit(s) mot(s) pour “Le décor sur les photos va changer

  1. Tu dis que cet article ne s’inscrit pas dans une démarche inspirée par la pédagogie Montessori… Il y a pourtant de la bienveillance dans tes jolis mots 🙂

    PS: ne te réduis pas à un statut (la société s’en charge assez pour nous) > tu es avant tout une femme, une maman, l’une et/ou l’autre selon l’angle que tu voudras donner à tes articles.

    A très vite.

  2. Bonjour Odrai !
    Tu ne me connais pas même si je t’avais envoyée quelques messages concernant la déco d’un anniversaire de Louis.
    Tu m’as largement inspirée pour l’anniversaire de mon p’tit garçon. J’ai connu ton blog (+Facebook +Instagram) alors que tu étais dans cette tourmente que tu décris.
    Et franchement tu m’impressionnes ! Tu es une maman pleine de bon goût, de talent et tu as un courage fou. Ton raisonnement sur le divorce est censé et logique mais un divorce n’est jamais logique. Donc prendre sur soi comme tu le fais, se reconstruire et aller de l’avant… tu es d’une force impressionnante et je pense que ton entourage doit te le dire !!!
    Bref je suis ravie que tu sois de retour sur le blog, ce blog qui regorge de bonnes idées, de douceur et de belles choses.
    A bientôt ! (au moins parmi les commentaires )
    PS : cette étagère est subliiiime.

  3. Courage Audrey pour ces changements. Après 12 années je ne peux qu’ imaginer ta surprise lors de ce fameux 12 mars. Vous allez vivre plein de jolies choses avec Louis et tu vas aussi reconstruire ta vie de femme.

  4. Quel poste!
    Quel amour dans ce que tu as écrit…
    Je te souhaite de beaux moments avec ton fils et de continuer ta route dans la douceur et l’amour…

  5. J’ai connu ton blog et ton compte Instagram avant tous ces chamboulements dans ta vie, et même si j’imagine que les premières semaines ont dû être plus que difficiles, je suis impressionnée mais pas surprise par ta manière de prendre les choses.
    Je ne sais pas si j’aurais réagi comme toi, de notre côté, on essaie de se retrouver, de repartir sur de bonnes bases mais le chemin à parcourir est difficile. Pour le bien de mes enfants, je me bats littéralement pour sauver notre couple, mes parents sont divorcés et je n’ai pas envie qu’ils vivent ce que j’ai vécu, toi tu ne l’as pas choisi, il te l’a imposé et je t’admire d’autant plus, d’être si forte et si bienveillante à son égard.
    En tout cas, je suis ravie que tu sois de retour ici <3

  6. J’imagine à quel point écrire cela et plus encore le vivre demande un courage et une dignité assez impressionnants. Même si rien n’est simple et que derrière la force des mots se cacheront encore doutes et coups de blues , tu peux être tellement fière de ce chemin parcouru, pour toi et ton petit Louis…. Je suis en mode admiration.

  7. Bonsoir, je viens de découvrir ton blog via un article de 2013 et c’est le premier post que je lis sur ta page d’accueil. Ca frappe, mais on ne peut qu’admirer la dignité devant cette épreuve. Vraiment.
    Bon courage pour la suite.

  8. J’ai déserté quelques temps aussi et me disais en lisant tes premières lignes que c’était une drôle de coïcidence ce retour annoncé lorsque je tente justement aussi de m’y remettre ! Et puis… je lis tes mots et vois que la désertion n’avait aucunement les mêmes raisons. Et j’admire ton courage de porter ces mots si posés sur cette étape de ta vie. Plein de courage pour les mmts où il en faudra. Et plein de bonheur pour tous les autres, car je suis sûre que c’est aussi le début d’une nouvelle belle aventure !

  9. Article très émouvant et sincère..merci pour ce partage et pour ta sincérité. Tu as fait preuve de beaucoup de courage durant ces derniers mois et vous avez su réagir intelligemment pour votre fils! Bon courage pour la suite….

  10. Bonjour Odrai et désolée par avance pour ce long commentaire mais je suis si heureuse de pouvoir te lire à nouveau. J’ai découvert ton blog il y a quelques mois alors que, maman depuis avril, je cherchais (déjà !) des idées de baptême sur le thème des nuages, et je l’ai dévoré en quelques jours. Tout me parle et me touche, moi aussi j’ai allaité mon fils au tire-lait pendant plus de 6 mois, (et je me sentais si seule alors !), je m’intéresse aux pédagogies bienveillantes comme Montessori… Je suis admirative de tes sweetables, de tes goûts en déco et surtout de la magnifique relation que tu entretiens avec Louis et qui m’inspire pour moi et mon fils … Et puis il y a eu cette phrase, le papa de Louis a décidé de poursuivre sa vie à côté de nous et non plus avec nous, qui m’a tant peinée pour vous, et ta décision d’arrêter le blog. J’ai quand même réussi à suivre votre installation à Rennes et la vie qui reprend, différente mais non moins belle et me voilà encore admirative, cette fois devant ton courage et ta force. Et tu nous fais le cadeau de revenir ici et de partager à nouveau, quel bonheur ! Merci ! Je vous embrasse toi et ton petit Louis d’amour !

  11. coucou Odrai, je te suivais avant que tu fasses la pause, j’étais très triste de ne plus pouvoir te lire et inquiète. je guettais de temps en temps si tu ne remettais pas un article et ce soir j’ai vu que tu etais a nouveau la.je suis triste que tu sois divorcée mais tu sembles tellement forte!je te souhaite plein de belles choses ainsi qu’a Louis.bon courage pour le changement de cap et belles fetes de fin d’annee.Ophelie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *